Les monodiètes

Pour continuer sur votre lancée, après avoir drainé vos humeurs avec la sève de bouleau et drainé votre foie avec les pissenlits, je vous propose de mettre en place d’une façon régulière un moyen pour purifier votre organisme, éliminer les excès et garder la forme tout en choisissant ce qu’il vous plait. Rien de plus simple avec  la monodiète. Une pratique nutritionnelle douce et très efficace.

Le principe de la monodiète repose sur l’absorption d’un seul aliment biologique si possible par repas, un soir ou une journée entière par semaine ou par mois – selon son propre rythme mais de manière régulière.
Une cure sans risque (limitée à 3 jours) que pratiquaient déjà les Anciens à chaque changement de saison. La monodiète purifie l’organisme et repose le système digestif.
Elle draine les déchets et résidus métaboliques à l’origine des pathologies : fatigue, allergie, constipation, goutte, arthrose…
Il y a de multiple façon de la pratiquer, l’idéal ét.ant de suivre le rythme des saisons.

Quelques exemples, pour vous donner des idées.

La drainante, en automne, en préparation de l’hiver :

  • Pommes bio cuites ou en compote sans sucre. Idéale pour petits et grands. Ses effets : drainage intestinal et hépatique, diurétique, antirhumatismale et légèrement laxative. Rajoutez une pincée de cannelle réputée aphrodisiaque ! mais pas de sucre …

La dépurative, après un repas trop copieux, à faire toute l’année avec des légumes de saison : carottes, poireaux, orties, potiron, choux, fenouils, courgettes, oignons …

  • Bouillon de légumes ou soupe sans matière grasse avec aromates thym, romarin …

La classique, pour les frileux :

  • Riz mi-complet, millet, sarrasin, quinoa… Évitez le riz complet irritant pour les membranes intestinales.

La désintoxiquante, à base de fruits :

  • Fraises : laxative douce, reminéralisante mais prudence chez les allergiques
  • Cerises : dépurative, désacidifiante, reminéralisante mais prudence si tendance à la colite
  • Pèches : très diurétique, dépurative sanguine, désacidifiante
  • Bananes : désacidifiante
  • Raisins : très mûrs, variété recommandée : le raisin blanc tel le chasselas à la peau fine. De 2 à 3 kilos par jour.  Reminéralisante, assainissante pour l’intestin. prudence chez les allergiques

La rassurante, pour désacidifier un terrain arthritique :

  • Pommes de terre vapeur ou à l’eau sans matière grasse, avec les nouvelles pommes de terre ou des rattes du Touquet ou de Noirmoutier, sans beurre avec des aromates ou un peu de fleur de sel.

La quantité :
Ni trop ni trop peu : la quantité d’aliment doit être suffisante pour éviter les frustrations. A proscrire le sucre, le beurre ou l’huile et les excitants comme le tabac, l’alcool ou le café le soir ou le jour de la cure.
En parallèle, buvez de l’eau peu minéralisée ou des infusions non sucrées. Pour le filtre rénal : queues de cerises, bouleau, saule blanc en mélange. Pour le filtre intestinal-foie-vésicule biliaire : romarin, gentiane, artichaut, raifort, pissenlit … ou toute autre tisane de votre choix.

Voilà, c’est à faire selon vos goûts, vos envies, votre rythme mais n’oubliez pas «  Prenez soins de vous, n’attendez pas que les autres le fassent »