Pour faire plaisir à Dédé et pour rendre hommage à ma voisine …

J’ai eu la chance d’habiter plus de dix ans à côté d’un champ de fraises monsieur et madame Marchal les cultivaient avec passion. Nous guettions donc le moment où elle nous dirait « ça y est j’ai commencé à cueillir ! » dès lors notre cure commençait.

Déjà très appréciée des Romains, la fraise n’a vraiment commencé à être récoltée qu’à la Renaissance. Plus tard, la culture s’est généralisée, surtout au 19ème siècle, sous l’impulsion des jardiniers des Rois de France.

Les fraises, ça apporte quoi ?

La fraise est un fruit léger (seulement 35 kcal/100 g et 6 à 9 % de sucre) et rafraîchissante car composée à 90 % d’eau. C’est un des fruits les plus riches en vitamine C : 8 fraises apportent la dose journalière nécessaire et stimule donc les défenses immunitaires. Elle est source aussi de vit A et B9 excellente pour les femmes enceintes notamment mais aussi pour assurer une bonne fabrication des globules rouges et réduire le risque de crise cardiaque.

Manger une portion de fraises comble 17 % de nos besoins quotidiens en fibres ce qui facilite le transit intestinal.
La fraise contient même du fer, du cuivre et du zinc qui facilitent sa bonne assimilation ainsi que du magnésium et du calcium. La fraise  contribue au bien-être de votre santé en luttant contre les maladies cardio-vasculaires et en favorisant la fortification des os et des dents. Riche en potassium (150mg/100g), ce fruit est aussi conseillé aux personnes suivant des régimes amaigrissent et à ceux qui ont trop de tension.
La fraise possède également beaucoup d’acide ellagique, qui prévient l’accumulation de gras dans les artères.

Enfin, les antioxydants présents en quantité permettent de diminuer le risque de cancer, notamment de l’œsophage et du côlon et de ralentir le vieillissement.

Attention cependant, certaines personnes sont allergiques à la fraise et réagissent via des crises cutanées d’urticaire surtout mais ce n’est pas définitif une petite révision des intestins et du foie arrange souvent les choses …

Les fraises, je les choisis comment ?

D’abord, il faut rappeler que la fraise est un fruit saisonnier (mai-juin-juillet) et que par conséquent, il vaut mieux la consommer durant cette période. Le fruit doit être bien rouge, sans tâches. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les plus grosses fraises, ne sont pas meilleures car elles sont souvent pleines d’eau et donc moins goûteuses. L’idéal étant de les manger rapidement après la cueillette. Et de les choisir chez un producteur qui les cultive avec amour et sans produits chimiques.

Les fraises je les mange à quelles sauces?

Nature, avec  le moins de sucre possible,  avec un peu crème fraîche au lait cru,  la fraise se décline à l’infini : en tarte, mixée en confiture ou en gelée, en sorbet, en milk-shake… toutes les folies sont permises !

La fraise est un fruit qui vous veut du bien, après la cure de sève de bouleau, celle de pissenlit et d’ortie et elle en séduira plus d’un.