La naturopathie

J’ai débuté mes études de naturopathie en 2004 au Cenatho j’avais depuis quelques années déjà cumulé diverses formations: aromathérapie, olfactothérapie, massages divers, fleurs de Bach … j’avais envie de trouver une formation qui relie tout cela de façon cohérente et qui me permette de devenir « une accoucheuse d’un autre genre ». Cette formation exigeante m’ a énormément appris sur « tous les plans de l’Etre »
Michèle

Si cela vous interpelle voici le lien cenatho.free.fr

La naturopathie qu’est ce que c’est ?

naturopathie-michele-kech

Quelques-uns uns pensent que la naturopathie se résume à trois ou quatre crudités dans l’assiette et des repas de diète… d’autres que les naturopathes vivent nus dans une secte… d’autres encore l’associent à l’ambiance «fromage de chèvre» des années soixante…

Il est temps de reconsidérer la naturopathie et de la positionner à la fois dans un savoir-faire sérieux et très ancien, mais aussi dans un contexte contemporain, car elle correspond à un vrai besoin de la société actuelle. En effet, la naturopathie n’est pas d’aujourd’hui. Les Grecs et les Romains sont réputés pour avoir utilisé les bains et le sport pour leur bien-être. Les Egyptiens utilisaient les onguents, faisaient des jeûnes et avaient déjà une excellente connaissance de l’homme pour conserver la santé… nous n’inventons rien nous avons juste oublié ce que nos aïeux faisaient avec beaucoup de bon sens.

La naturopathie, du grec PATHEIN qui signifie «ressentir» et du latin NATURA « la Nature», est l’art de retrouver, d’entretenir et de renforcer sa santé par des moyens naturels. Le naturopathe n’est ni guérisseur, ni médecin mais un éducateur de santé.

La naturopathie est basée sur l’hygiène de vie, c’est un art de vivre. C’est une pédagogie des profondeurs qui obtient par une quadruple hygiène de vie (alimentaire, physique, psychique et émotionnelle) un même résultat avec des techniques différentes. Elle privilégie le rôle des émonctoires (reins, poumons, intestins et peau) qui sont les «pots d’échappement» de nos toxines et met en place trois cures hiérarchisées (détoxication, revitalisation et stabilisation) qui permettent au sujet de retrouver sa force vitale et son auto guérison.

La naturopathique se résume en cinq  points :

  • C’est une philosophie : le vitalisme considère que la matière est animée par une force vitale – aussi le naturopathe met tout en œuvre pour amener l’auto guérison en préservant et en utilisant au mieux cette force.
  • C’est une science : l’humorisme considère que la santé découle avant tout de la qualité du terrain – le microbe ne peut en effet se développer que si les conditions du milieu et des humeurs (sang, lymphe, liquides intra et extra cellulaires) lui sont favorables. Aussi le naturopathe met en œuvre une stratégie qui vise à assainir et à équilibrer le terrain.
  • C’est une méthodologie : le symptôme est la partie visible de l’iceberg. Il existe une hiérarchie dans les plans de causalité : psychique, énergétique, physique, culturel ou spirituel. Hippocrate disait à ses élèves : « Pour être un bon médecin, cherche la cause et traite là. Pour être un meilleur médecin, cherche la cause de la cause et traite là. Si tu veux être un authentique thérapeute, cherche la cause de la cause de la cause et traite là. »

Exemples :

  • La cause nutritionnelle ou humorale : fais une diète
  • La cause de la cause psychosomatique : décharge ta colère, réconcilie-toi avec ton mari
  • La cause de la cause de la cause spirituelle : répond aux questions  « qui suis-je, d’où viens-je, où vais-je, qu’est ce que je fais de cette vie »
  • C’est une philosophie de la globalité «  Holos » en grec = tout, entier
    Le holisme considère les interrelations entre les différents systèmes. C’est  un mot appartenant à la culture traditionnelle est né au début du 20° siècle (Yung)
  • C’est un ensemble de dix  techniques qui respectent les lois naturelles de la vie :
  • Alimentation ou hygiène nutritionnelle : diététique, nutrition, cures saisonnières …
  • La psychologie ou l’hygiène neuropsychique : relaxation, gestion du stress, hygiène relationnelle, relation d’aide, sophrologie …
  • Les exercices physiques ou l’hygiène musculaire et émonctorielle : gymnastique douce, yoga, stretching, danse, arts martiaux, bicyclette, natation …

Ces trois techniques sont dites majeures, nécessaires et suffisantes à l’entretien de la santé.   Mais dans la plupart des cas, la situation de santé implique d’avoir recours à d’autres outils ou thérapeutiques . Il y a alors sept techniques secondaires :

  • L’hydrologie : l’utilisation de l’eau froide, tiède, chaude, alternée … locale, générale … interne, externe … douches, bains, thalassothérapie et thermalisme, argiles …
  • Les techniques manuelles ( jadis nommées chirologie) : massages non-médicaux de type global, harmonisant, californien, amma assis, onctions aromatiques …
  • Les techniques réflexes ou la réflexologie : plantaire, auriculaire, endo-nasale, shiatsu, méthode de Knapp, de Jarricault …
  • Les techniques respiratoires ( jadis nommée pneumologie ) : empruntées au yoga, aux arts martiaux, le bol d’air de Jacquier, l’ionisation …
  • Les plantes ou la phytologie : plantes revitalisantes, drainantes, adaptogènes … et les huiles essentielles …
  • Les techniques énergétiques : recours aux différentes formes de magnétisme, aux aimants, aux élixirs floraux et minéraux …
  • Techniques vibratoires ( jadis nommées actinologies) : utilisation des couleurs, rayonnements solaires, lunaires, IR …

Enfin, le naturopathe tient compte de la morphologie et du mode de vie du consultant pour établir sa constitution ( ce qui est inné chez lui ) son tempérament ( comment il s’est arrangé avec son capital de base) et de sa diathèse (comment il fonctionne maintenant) pour individualiser son art et l’adapter au besoin exact de chacun. Il réalise en cela un bilan de santé et propose un programme d’hygiène vitale individualisé.

Si la santé est l’affaire de tous, c’est surtout la responsabilité de chacun,

Tout malade est un bien-portant qui s’ignore !

Sources

– «La naturopathie au quotidien : Les 24 heures de l’homme heureux» Daniel Kieffer – Editions Jouvence – 2005

– Cours de naturopathie générale- Cenatho 2004